Page d'archive 4

Défibrillateur

La culture du risque est en marche..!!!!

Un nouvel arrêté du 16 juillet 2010 organise l’initiation du grand public à la prise en charge de l’arrêt cardiaque et à l’utilisation de défibrillateur automatisés  externes. Cette initiation s’inscrit dans le cadre de la « sensibilisation de la population aux gestes de premiers secours » défini par l’Observatoire National de Secourisme.

En France, l’arrêt cardiaque représente près de 200 décès par jour (40 000 à 60 000 par an). Il nous menace tous, à tout âge, à tout moment, n’importe où et souvent sans alerte préalable. Le délai entre le moment où le victime s’effondre et celui où elle reçoit le premier choc est décisif: il faut savoir agir dans les 2 à 3 minutes. Après 10 minutes, les chances de survie sont quasiment nulles.

1 minute perdue = 10% de chance de survie en moins.!!

L’intérêt de disposer d’un défibrillateur à proximité est reconnu par les plus grandes instances: « Le taux de survie après un arrêt cardiaque est estimé à seulement 2 ou 4% en France contre 20 à 50% aux Etats-Unis ou dans les pays anglo-saxons où le défibrillateur automatisé externe est à disposition du grand public. Publié au journal officiel de la République Française du 4 août 2011, l’arrêté dont le directeur de la sécurité civile est chargé de l’exécution, précise:

Art.1er; Dans le cadre de la sensibilisation de la population aux gestes de premiers secours, il est mis en place une initiation à la prise en charge d’une victime qui présente un arrêt cardiaque et à l’utilisation d’un défibrillateur externe.

Art.2; Cette initiation a pour objet l’acquisition par la population des connaissances nécessaires à 

  •  Identifier les signes permettant de reconnaître un arrêt cardiaque,
  • Réaliser, auprès d’une victime d’un arrêt cardiaque, les gestes permettant d’augmenter ses chances de survie.

Art.3; Cette initiation, non obligatoire, est dispensée sur une durée maximale d’une heure dans les conditions suivantes:

  • Groupe de 10 à 12 personnes par formateur, si la démonstration est effectuée par le formateur sur un moyen de simulation,
  • Groupe de 50 personnes par formateur, si la séance est réalisée au moyen d’un dispositif individuel d’initiation, associé à un support multimédia.

Art.4; Cette initiation est dispensée par les formateurs en premiers secours des organismes habilités ou des associations agréés à l’enseignement de secourisme ou par les formateurs S.S.T.

Art.5; Cette initiation ne donne lieu à aucune délivrance de diplôme ou d’attestation.

Vidéo démontrant le fonctionnement du défibrillateur.

Image de prévisualisation YouTube

Pour info, il y a eu  la diffusion d’un spot T.V sur l’utilité du défibrillateur en lieux public. Ce spot montre que la France tente de rattraper son retard dans le domaine de la prévention (il n’est jamais trop tard).

Visionnage ci-dessous du spot réalisé à cet effet pour ceux qui ne l’aurait pas vu………..ça peut vous servir un jour.

Bruno

Image de prévisualisation YouTube

La vidéo suivante démontre l’efficacité du défibrillateur. Intervention lors d’une  situation réelle…….je précise.

Image de prévisualisation YouTube

Les Piscines et lieux de baignades

1366 noyades accidentelles en 1 an : les règles de base pour la sécurité (source PREVRISK) 

En 2009, entre le 1er juin et le 30 septembre, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 1366 noyades accidentelles, dont 462 ont été suivies d’un décès, soit en moyenne près de 4 décès par jour. Parmi ces 1366 cas, 782 ont eu lieu en mer (dont 188 décès), 239 en piscine (tous types confondus) dont 54 décès, 143 en plan d’eau, 151 en cours d’eau et 51 dans d’autres lieux (baignoires, bassins…). Au total, 98 jeunes de moins de 20 ans sont décédés. On déplore  197 décès d’enfants de moins de 6 ans, dans des  piscines privées . En piscine, les enfants de moins de 6 ans se sont noyés parce qu’ils ont échappé à la surveillance de l’adulte et qu’ils ne savaient pas nager. En cours d’eau ou plan d’eau, les adultes se sont noyés à la suite d’un malaise, ou d’une chute en relation avec la consommation d’alcool, ou d’une activité dangereuse et/ou solitaire. En mer, les victimes de noyades étaient souvent des touristes de plus de 45 ans ayant un problème de santé. Parce que la prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) rappelle les règles à respecter : 

1 - Privilégiez les zones de baignade surveillées : en cas de problème, vous serez secouru plus rapidement. Et avant de vous baigner, pensez à vous renseigner sur la nature des vagues, des courants et des marées dans le secteur où vous vous trouvez. 

2 - A la plage, respectez les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade : drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier ; drapeau jaune : baignade dangereuse mais surveillée ; drapeau rouge : interdiction de se baigner. 

3 – Avant de vous baigner, prenez en compte votre forme physique : dans la moitié des cas, les noyades sont dues à un épuisement ou un problème de santé. Ne vous baignez pas si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, et ne surestimez pas votre niveau de natation : il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine. 

4 – La consommation d’alcool ou encore une exposition prolongée au soleil ne sont pas toujours compatibles avec une baignade en toute sécurité. 

5 – Enfin, prévenez vos proches quand vous allez vous baigner. 

6 – Entrez progressivement dans l’eau et prenez garde aux vagues : leur zone d’impact et la zone qui suit  (communément appelée « machine à laver ») sont dangereuses. En cas de danger, ne cherchez pas à lutter  contre le courant et les vagues, vous risqueriez de vous épuiser. Si vous êtes fatigué(e), allongez-vous sur le dos pour vous reposer. Cette position permet de dégager les voies aériennes et de respirer normalement pour pouvoir appeler de l’aide. 

Les piscines doivent être équipées:

En piscine ou à la mer, les enfants doivent être constamment surveillés et, s’ils ne savent pas nager, équipés de brassards adaptés à leur taille et portant la norme NF 1311138-1. Attention, les bouées et autres matelas pneumatiques sont des jouets : ils ne protègent pas de la noyade. Les piscines privées en plein air doivent être équipées d’un dispositif de sécurité : barrière, couverture, abri de piscine ou alarme sonore. Ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte. Enfin, une perche et une bouée doivent être déposées à côté de la piscine pour pouvoir intervenir rapidement en cas de danger et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible en cas d’accident. Une brochure « Mode d’emploi de la baignade, pour un été en toute sécurité » est diffusée via les préfectures, offices de tourisme, CRS, pompiers, sauveteurs en mer ainsi qu’aux péages d’autoroute. Elle est téléchargeable sur le site : www.inpes.sante.fr. 

Image de prévisualisation YouTube

CONSEILS POUR EVITER LA NOYADE (O.F du 27/07/10)

Précautions de base: Un enfant ne doit jamais rester sans surveillance. Trois minutes d’inattention, le temps d’une pause pipi, peuvent suffire pour qu’un drame se produise. Les parents ne doivent pas hésiter à sangler l’enfant dans une bouée ou un gilet flottant.

La natation, la meilleure défense: Inutile de s’inscrire avec son bout de chou à des sessions de bébé natation (barbotage, jeux, etc..). Les enfants doivent apprendre à nager à 5 ans, quand ils commencent à synchroniser leurs mouvements. Pas avant. Il vaut mieux qu’ils aient peur de l’eau  car la peur est salvatrice.

Un DVD pour prévenir les chutes: Découvrir le bassin, le traverser sur le dos avec un flotteur, s’accrocher au bord, bloquer sa respiration….ces petits exercices pratiques peuvent être utiles en cas de chute accidentelle dans l’eau. Deux maîtres nageurs de Colmar les ont réunis dans un DVD qui regroupe 40 séquences ludiques à destination des enfants de 5 ans et plus, ainsi qu’à leurs parents. (fmns.fr)

 

 

Statistiques

Statistiques concernant les incendies en France

Bonjour à tous, les statistiques dans l’incendie domestique sont rares et cela est probablement dû au peu d’intérêt qu’on lui porte. Pourtant à lire celles que je vous propose, qui datent de 2003, prouvent que le phénomène est connu et  mérite que l’on s’y attarde quand même un peu. 

L’incendie domestique représente un grave problème en France avec un bilan alarmant dont les conséquences sont souvent dramatiques. Quand il ne tue pas, l’incendie entraîne chez les victimes de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques.

L’incendie d’habitation est la seconde cause de décès par accident domestique chez les jeunes enfants après la noyade (sujet d’ailleurs évoqué sur ce blog dans « c’est l’été » archive juin 2010).

Les statistiques relatives au nombre de décès consécutifs à un incendie sont estimées, selon les sources de la Fédération Française des Sociétés d’assurance à 800 décès  et 10 000 victimes par an.

Plus de 30 incendies résultent:

  • D’inattention,

  • D’imprudence,

  • De comportements négligents.

Les interventions pour incendie:

98 113 incendies d’habitation ont nécessité l’intervention des sapeurs pompiers en……2003 (déjà)

Localisation des départs de feu:

  • Vides ordures: 29%

  • Chambre à coucher: 23%

  • Salle de séjour: 21%

  • Cuisine: 20%

  • Autre: 7%

Les chiffres des incendies domestiques:

  • Un incendie domestique à lieu toutes les 2 minutes,

  • 1 personne sur 2 victimes d’un incendie décède ou est hospitalisée dans un état grave,

  • 2/3 des victimes sont tuées par les fumées,

  • Un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse,

  • 1 feu 4 se déclare dans la cuisine,

  • 20% des décès par brûlures sont dues aux barbecues allumés ou ravivés avec du white spirit ou de l’alcool à brûler (sujet évoqué sur ce blog dans « c’est l’été »)

  • 70% des incendies se déclarent la nuit

  • 260 000 sinistres enregistrés par les assureurs, soit un coût de 1,3 milliards d’euro: un coût supérieur de 160% à celui engendré par le vol et 30% à celui provoqué par les dégâts des eaux.

Voilà ce que l’on peut dire de ce fléau, les chiffres parlent d’eux mêmes. En conclusion, prenez garde et n’hésitez pas à consulter les conseils mentionnés dans ce blog.

Bruno

Accidents de la vie courante: manque de vigilance (O.F du 4/09/10):

Chutes, suffocations, blessures lors du jardinage ou du bricolage, noyades…..: ces accidents de la vie courante sont responsables de plus de 20 000 décès par an..!!!! Les victimes sont souvent de jeunes enfants ou des personnes âgées de plus de 65 ans. Mais, révèle une enquête Axa Santé/Ifop, moins de la moitié des français disent prendre des précautions dans ce domaine.93% des sondés perçoivent bien les risques possibles à l’intérieur de la maison. Mais ils ignorent que quatre accidents sur dix se produisent dans la cour, le jardin, le garage ou sur une aire de jeux….

La phrase est bien connue « ça n’arrive qu’aux autres » oui sauf le jour où……zut trop tard. Un conseil  prenez le temps de lire  les modestes conseils présents sur ce blog et vous deviendrez des pros de la bricole et du jardinage, même plus si ça veut rire.

Bruno

C’est L’été …!!!

Bonjour,

Et oui c’est l’été et les vacances qui vont avec,Youpiiiiiiii, alors voici quelques petits conseils pour que celles-ci se passent sans encombre.

Coupures, égratignures, bleus et bosses, le jardin est le lieu des petits accidents liés à une activité  physique ou manuelle. Il s’agit souvent de petits bobos ou de blessures bénignes. Mais certains accidents peuvent être très graves.

Barbecue:  – Le danger principal reste lié à son utilisation en particulier lorsque, pour réactiver le feu, certains n’hésitent pas à utiliser de l’alcool à brûler. Ce geste est à proscrire car il peut occasionner de graves brûlures (voir vidéo). Ce sont les vapeurs qui brûlent en 1er pas le liquide ..!!!!!! Les enfants d’un à cinq ans sont les plus exposés parce que leur taille à cet âge correspond à la hauteur du foyer. En outre cet appareil doit être bien stable pour éviter les risques de renversement. De même, ne pas l’ installez  trop près de la maison ou de toute construction ou arbuste.

Image de prévisualisation YouTube

Piscine: - Autre lieu de dangers. Le nombre d’enfants, en majorité de moins de cinq ans, victime de noyade augmente chaque année. Un défaut de surveillance est souvent à l’origine du drame. Alors rappelez-vous:

Poser une clôture pour éviter qu’un enfant accède au bassin sans la présence d’un adulte. Elle doit s’élever à 1m20 au minimum et la porte doit être munie d’un loquet de sécurité. Faîtes porter des brassards de flottaison ou utiliser une bouée. Enfin, surveiller en permanence les enfants une fois qu’ils ont mis le pied dans l’eau. La meilleurs prévention est de leur apprendre à nager le plus tôt possible.      

Guêpes et frelons:  - Les piqures de guêpes ou de frelons peuvent avoir de graves conséquences, surtout en cas de piqures multiples ou si l’on a avalé un insecte. Il faut se méfier lorsque l’on déjeune dans le jardin. Une guêpe, surtout attirée par les aliments sucrés, peut tomber dans le verre, dans la bouteille ou dans l’assiette. Si un nid se trouve à proximité de la maison, il est préférable de le détruire avec l’aide d’ un professionnel.                                  

Mais les adultes sont aussi touchés par les accidents. Ainsi on relève de nombreux cas de coupures plus ou moins graves, voire de membres sectionnés par les outils de jardinage. Notamment la tronçonneuse, le taille haies ou la tondeuse à gazon. Attention à la lame qui, sur certaines tondeuses, peut se réamorcer sur un simple mouvement de rotation ou lorsque l’on retire l’herbe qui bloque son fonctionnement.

Plage: - Attention au soleil, mettez de la crème solaire avec un indice satisfaisant. Ayez toujours à vue les enfants, qu’ils se baignent ou non.

Morsure de serpent: - Après une morsure de vipère, la meilleure conduite à tenir, si l’on a rien sur soi, est d’asseoir la personne, l’aider à rester calme, appeler le 15, 18 ou 112. Ne pas bouger la victime en attendant les secours. Il existe en vente dans les pharmacies des « aspi venin » qu’il est sage de se procurer au cas ou….

Enfin, pour toute la famille attention aux champignons et aux plantes toxiques qui poussent dans le jardin ou dans la campagne alentour. Certains sont de véritables poisons.

SUR LA PLAGE (O.F du 28/07/10)

Si vous repérez une personne en difficulté dans l’eau, gardez votre sang froid et…pas de panique.

Ne jouez pas les héros:  – Vous risqueriez de mettre votre vie en danger. Une  personne en train de se noyer panique et se débat vigoureusement dans l’eau. Elle vous ferait couler en s’agrippant à vous. Envoyer plutôt un baigneur prévenir le poste de secours de la plage. Pendant ce temps, ne quittez pas la personne des yeux et trouvez des repères (rocher, digue,…). De cette façon, vous pourrez indiquer aux sauveteurs la zone où se trouve le baigneur en difficulté.

Et si je suis tout seul ? - Souvenez-vous, la priorité des priorités c’est de garder une trace de l’endroit où se trouve la personne à secourir. Il suffit de se fabriquer un repère donnant une indication de direction avec votre serviette de plage, un tee-shirt, voire une grande flèche dessinée dans le sable. Gardez aussi en tête un repère visuel (rocher, falaise, digue….) et courrez chercher les secours. Si vous ne laissez pas de trace, les sauveteurs ne sauront pas ou chercher le baigneur qui aura peut-être coulé entre temps.

Les numéros d’urgence -  n° de tel:17 (police), 18(pompier), 15(SAMU),  112 (urgences valable dans toute l’Europe). En cas de problème sur un bateau lancer un message de détresse sur le canal 16 de la radio VHF ou appelez le 16 16 (numéro du Cross)

Voilà, ce ne sont là que de petits conseils généraux il y en a d’autres bien évidement, mais en attendant bonnes vacances, soyez prudents……………….et profitez en un max…!!!!!!!!!!!!!! Cool

Bruno

 

 

La Prévention Incendie pour tous!

 lumierefeu40.gif   Bienvenue sur FIRE-CONSULTING      lumierefeu40.gif

Que vous soyez particuliers ou professionnels, ce blog est là pour vous assister par l’intervention d’un expert en risque incendie spécialisé dans le « développement de la culture du risque « 

Mise en avant de la prévention contre les risques d’incendie dans les établissements recevant du public, l’habitation, les foyers logements, le code du travail et les installations classées.

Ce blog sera alimenté également par l’actualité liée aux risques incendie et domestiques, mais aussi par des sujets se rapportant aux nouvelles technologies aussi bien constructives que techniques.

« L’esprit » prévention exprimé à travers ce blog est développé dans diverses « pages » correspondant aux besoins de chacun à savoir:

L’incendie domestique,

Le risque en entreprise,

Droit et Prévention,

Règlementations,

Mes services,

Notions sur l’incendie.

D’autres articles en relation avec, le risque incendie, le risque domestique, les techniques, les conseils…… seront évoqués dans la rubrique « messages récents »

N’hésitez pas non plus à consulter les archives car se sont autant de sujets intéressants également tels que les commissions de sécurité, numéros utiles, le monoxyde de carbone, le blève, piscines et lieux de baignades, c’est l’été, les 10 commandements, connaître le gaz, l’accessibilité, spots France et étrangers, vidéos et cas concrets (archives oct et déc 2010), le code du travail, etc etc …. alors très bonne visite, bonne lecture et n’hésitez pas à laisser des commentaires.

Bruno

Image de prévisualisation YouTube

13145094893c3f2a72c3b1.jpg

Et oui,  les sapeurs pompiers ne font pas seulement que d’intervenir pour des incendies ou des accidents, ils font aussi ce que l’on appelle de la  » prévention«  en étant membre des commissions de sécurité et ce, dans le but d’éviter ou de limiter les sinistres. Ceci est mon quotidien et ce blog est fait pour vous guider et vous renseigner sur tout ce qui est lié au risque incendie.

Bonne lecture à tous et, participez à la vie de ce blog en laissant des commentaires sur les sujets, posez des questions…….ou les deux à la fois.

Cordialement

Bruno

 


1234


regimeusedukan |
Prendre-sa-vie-en-main |
Passion : Sage-Femme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Club du rire de Dammarti...
| Pour mieux vivre ...
| balanceenderoute