Archives pour avril 2011

Sécurité des briquets: Sujets brûlants.

D’après un sondage réalisé en février 2011 par une agence d’étude d’opinion (Apco) pour le compte du fabricant de briquet BIC, 85% des Européens s’inquiètent de la dangerosité des briquets de poche disponibles sur le marché. Les chiffres publiés par la Commission Européenne justifient cette préoccupation: la manipulation de briquets par de jeunes enfants, qui les considèrent comme des jouets, est à l’origine en Europe, de 1.500 à 1.900 blessés et de 34 à 40 décès par an.

Les briquets sont des produits intrinsèquement dangereux: ils produisent une flamme et de la chaleur grâce au combustible qu’ils contiennent. Le risque s’aggrave lorsqu’ils sont manipulés par de jeunes enfants. C’est généralement le cas pour les briquets jetables, considérés comme des objets de peu de valeur. Dans les mains d’un enfant, ils peuvent causer des blessures graves ou déclencher des incendies.

Qu’ils soient jetables, en plastique ou métalliques, les briquets doivent respecter la norme ISO 9994. Celle-ci définit notamment la hauteur de flamme maximale, la résistance à ses vacillements, le taux de remplissage de gaz et de la résistance du briquet à une chute d’une hauteur de 1,5 mètre. Cette norme est complétée par la norme « sécurité enfant » EN 13869/2002.

Cette  dernière impose qu’un briquet « sécurité enfant » subisse un test prouvant qu’au moins 85% des enfants de moins de 51 mois (4 ans et 3 mois) ne peuvent l’allumer. Par ailleurs, la décision Européenne adoptée le 13 février 2007, et entrée en vigueur le 11 mars 2008, interdit de vendre aux consommateurs des briquets dépourvus de cette norme et des briquets fantaisie (ayant la forme de personnages de dessins animés, de voiture, d’aliments, jouant de la musique……) particulièrement attrayants pour les jeunes. La mise sur le marché et l’importance de ces produits étaient déjà interdits depuis le 11 mars 2007, mais les entreprises ont disposé d’un délai de 1 an pour écouler leurs stocks.

Malgré ces obligations, de nombreux contrôles ont montré que les produits ne répondent pas aux normes de sécurité. Par exemple, les contrôles effectués entre 2007 et 2009 par le Forum Européen pour le respect de la sécurité des produits (Prosafe) ont montré que, sur 5.500 inspections de modèles importés, 500 se sont révélés dangereux et ont fait l’objet d’un retrait du marché.

Aussi, dans ce contexte, la commission de la sécurité des consommateurs recommande-t-elle aux consommateurs d’être particulièrement vigilants lorsqu’ils achètent et utilisent un briquet.

CQFD

Bruno




regimeusedukan |
Prendre-sa-vie-en-main |
Passion : Sage-Femme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Club du rire de Dammarti...
| Pour mieux vivre ...
| balanceenderoute