• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Archives pour novembre 2010

Numéros Utiles

15….17….18…..112 Quel numéro choisir ??

Plusieurs entités sont à votre écoute 24h/24 pour répondre au mieux à vos besoin, mais connaissez-vous le rôle de chacune d’entre elles ? Savoir choisir le bon numéro est souvent un temps précieux gagné pour répondre aux mieux à votre requête et parfois même de sauver une vie. Votre appel vers le service concerné et approprié prend alors une toute autre dimension.

Le 15. Le Service d’Aide Médicale d’Urgence: Le SAMU, outre la possibilité d’obtenir un conseil auprès d’un médecin, est le numéro à composer pour:

  • Problème à caractère médical à domicile.
  • Visite d’un médecin à domicile.
  • Ingestion de produits toxiques ou de médicaments.
  • Problèmes de traitement médical en l’absence de votre médecin.

 

smur01.gif

Le 17. La Police ou la Gendarmerie: Selon votre lieu d’appel en province, en ville, ou hors agglomération un de ces 2 services intervient pour:

  • Troubles de l’ordre public.
  • Ebriété sur la voie publique.
  • Accident matériel de la circulation.
  • Différent entre personnes.
  • Vol ou agression.
  • Tapage ou problème de voisinage.
  • Stationnement.
  • Recherches de personnes.

 

gendarmerie22985861902.jpg

Le 18. Les Sapeurs-Pompiers: Leurs missions sont la protection des personnes et des biens mais uniquement en cas d’urgence, ou si une situation implique obligatoirement une évacuation vers une structure vers une structure durgence hospitalière; c’est le numéro à composer pour:

  • Feux.
  • Explosions.
  • Blessés ou malaise sur voie publique.
  • Incident météorologique grave (tempête, inondation….)
  • Accident de la circulation avec blessés.
  • Détresse vitale ressentie (cœur, respiration, conscience)
  • Gaz (conduite arrachée, fuite importante, odeur suspecte,…)

bdpompiers.jpg

Le 112. Numéro d’urgence de la communauté Européenne répond à toutes demandes de secours. Il aboutit soit dans un centre 15, 17 ou 18 soit dans une plate-forme d’appels groupés. Il est joignable d’un portable sans carte SIM, sans unité (carte prépayée) et sans déverrouiller votre clavier. En cas de doute sur le choix du numéro à composer utiliser le 112, un opérateur saura vous orienter vers le service concerné.

Ascenseur: Pour une personne bloquée dans une cabine d’ascenseur et non blessé, il vous faut composer le numéro affiché dans l’ascenseur (et non pas les pompiers), un technicien viendra vous délivrer.

Sur autoroute: Sachez que sur votre trajet il faut utiliser les bornes d’appels S.O.S. Elles permettent aux services de secours de vous localiser très rapidement. Ces numéros d’appel d’urgence sont gratuits et fonctionnent 24h/24 depuis n’importe quel appareil fixe ou portable, mais aussi depuis les cabines publiques (même sans carte)

Sachez utilisez le bon numéro quand le besoin s’en fait sentir. Ne pas utiliser le bon, c’est autant de temps perdu pour permettre aux services de secours d’intervenir rapidement et utilement.

Bruno

bau.jpgVous tombez en panne sur l’autoroute…..(O.F du 4/02/11)bau.jpg

La panne sur l’autoroute n’est pas sans danger. Après avoir mis toute sa petite famille à l’abri derrière la barrière de sécurité (la sortie du véhicule se fait toujours côté opposé à la circulation), dirigez-vous, gilet fluorescent sur le dos, vers l’une des bornes d’urgence orange installées tous les 2 kilomètres environ.

S.O.S Dépannage: Un dépannage sur autoroute ne peut être effectué qu’à partir de ces bornes d’urgence (jamais à partir d’un téléphone portable). Vous serez mis en relation avec la gendarmerie, la police ou encore la société d’autoroute qui se chargera de vous envoyer un dépanneur. Indiquez avec précision où se trouve le véhicule (aidez-vous des bornes hectométriques situées sur le bord des voies), sa marque et sa couleur et, si possible, la nature de la panne. Les délais d’intervention sont généralement de 30 à 45 minutes.

Des dépanneurs agrées: Pour des raisons de sécurité, le dépannage sur les autoroutes et les voies express est confié à des garagistes agrées par les pouvoirs publics. Pour obtenir cet agrément, les dépanneurs sont tenus de respecter un cahier des charges contraignant. Ils doivent assurer une permanence téléphonique 24H/24, disposer d’un garage à proximité de la sortie d’autoroute et pouvoir accueillir et orienter l’automobiliste dans de bonnes conditions.

Des prix règlementés: Les tarifs ne sont pas fixés à la tête du client mais par arrêté du Ministère de l’Economie. La dernière révision date du 9 sept 2010. Pour une voiture de moins de 1.8 tonne, comptez 114,50 € pour un dépannage sur place et 141,50 € pour un remorquage. Ces tarifs sont majorés entre 18 H et 8 H du matin, ainsi que le samedi, le dimanche et les jours fériés (171,50 € sur place et 212,25 € avec remorquage). Si l’intervention doit durer plus de 30 mn, le garagiste doit évacuer le véhicule soit vers l’aire de repos la plus proche, soit vers l’atelier du garagiste, ou à la demande de l’automobiliste, vers un lieu situé à moins de 5 Km de la sortie de l’autoroute.

Tout n’est pas inclus: Ces tarifs forfaitaires comprennent le déplacement de la dépanneuse (aller-retour) et éventuellement le remorquage. Certains services sont facturés en plus comme les pièces auto pour la réparation, la main d’œuvre  au-delà de 30 mn ou encore le remorquage au-delà de 5 Km après la sortie de l’autoroute. A noter que pour faire jouer la garantie assistance de son assurance auto, il faut généralement se faire remorquer jusqu’à la sortie la plus proche.

                                          bornedappeldurgencebornegsm208899jpg.gif

 

 

Le BLEVE

Les causes et les circonstances de ce type d’accident sont fort heureusement connues. Sans le savoir, on met en pratique le principe qui peut causer un phénomène de BLEVE au quotidien en utilisant une cocotte-minute, en mettant les aliments sous pression pour accélérer leur cuisson. La flamme située sous l’appareil transforme l’eau contenue dans les aliments en vapeur (1 litre d’eau = 1 000 litres de vapeur à 100 °C). Cette vapeur, ne pouvant se libérer, fait augmenter la pression interne du récipient qui devient nettement supérieure à la pression atmosphérique. Il est alors à ce moment-là impossible d’ouvrir la cocotte. Pour l’ouvrir à nouveau, il faut supprimer la flamme, appelée « énergie d’activation », pour figer l’augmentation de la pression à l’intérieur, puis ouvrir le clapet, la soupape, permettant à la vapeur de s’échapper et ainsi à la pression interne de redevenir égale à la pression atmosphérique, soit 1 bar.

Le principe est le même pour des camions-citernes en feu. S’il est impossible de supprimer rapidement le feu qui fait augmenter la pression à l’intérieur, l’enveloppe finit par se déformer et risque de se déchirer. Par exemple, un réservoir de GPL d’une voiture peut supporter jusqu’à 52 bars sans soupape. Au-delà c’est l’explosion.

Quand la pression est trop forte…

Il n’est pas nécessaire que le produit contenu soit inflammable pour parler de phénomène de BLEVE. N’importe quel liquide chauffé sous pression et transformé en vapeur peut propager une onde de surpression due à sa décompression soudaine dans l’atmosphère (comme les bâtiments soufflés que l’on voit sur la photo).

feudagneuxseulepv.jpg

Ensuite, soit le récipient éclate et projette des fragments à des distances très lointaines, soit il se déchire et se transforme en projectile.

Cependant, le caractère inflammable du liquide aggrave le danger en formant une boule de feu au contact de l’énergie d’activation et de l’air (comburant) dont le rayonnement thermique peut propager l’incendie à son environnement (comme les feux d’entrepôts). Les projectiles sont eux aussi enflammés et propagent le feu.

Image de prévisualisation YouTube

(PS: La vidéo n’est pas en version Française mais c’est la mieux que j’ai trouvé expliquant bien le phénomène du BLEVE. De plus les images sont explicites)

Pour stopper le phénomène, il convient d’agir sur les composantes du triangle du feu : 1 – figer le risque en supprimant l’énergie d’activation (éteindre les flammes), 2 – refroidir l’enveloppe pour faire chuter la pression interne, 3 – libérer la vapeur emprisonnée si une soupape existe pour faire chuter la pression, en l’absence de soupape, mettre délicatement le récipient dans l’eau.

Pour info, les bouteilles de gaz que chacun peut posséder chez soi peuvent reproduire ce phénomène si elles sont soumises à une forte chaleur. Cela dit, il faut savoir que ce type de récipient sous l’action d’un feu ne s’enflamme pas mais, se déchire sous la pression puissante du gaz.

Bruno

Le risque électrique

Plus d’un feu sur trois est d’origine électrique

Vieilles installations, branchements multiples sur la même prise, l’électricité peut être un véritable danger.

Comment l’électricité peut-elle déclencher un incendie ?

Même s’il est invisible, le courant électrique est un phénomène physique: Des électrons circulent dans un fil appelé « conducteur ».  Si le diamètre du conducteur est trop petit,  il y a surintensité et échauffement. Dans 9 cas sur 10, le feu d’origine électrique vient d’un échauffement.

Comment ces feux prennent-ils ?

Quand l’échauffement se produit près d’un tissu ou d’un papier peint inflammable, il peut provoquer un départ de feu. L’électricité, c’est l’amorce du feu et tout va très vite (constitution du triangle du feu, voir la page « notion sur l’incendie ») Il faut  entre 50 et 60 secondes pour que le feu éclose et 3 minutes pour que l’ensemble de la pièce s’embrase d’un coup (flash-over)

Comment éviter ces  échauffements ?

La précaution la plus simple est de ne pas multiplier les appareils sur une même prise de courant. Il n’est pas rare de voir des multiprises sur des multiprises..!!! Ce qu’il ne faut jamais faire. Le branchement,  sur une même prise,  de plusieurs appareils favorise cet effet d’échauffement  (radiateur, fer à repasser, ordinateur, grille-pain, lave-linge,…)

En quoi une installation ancienne est-elle dangereuse ?

Un câble électrique vieillit naturellement comme tout autre matériel. Il n’est plus donc aussi performant et ne remplit plus son rôle d’isolant. Les installations d’il y a 30 ans ne sont plus du tout adaptées au nombre d’appareils utilisés aujourd’hui, notamment l’équipement informatique.

Quelles sont les autres causes d’incendie ?

Les appareils de chauffage au gaz  et au charbon sont également des dangers potentiels et il est impératif de na pas obstruer les évacuations d’air haute et basse (voir la rubrique « le monoxyde de carbone ») Enfin, il ne faut pas oublier la maladresse en tous genres comme: la tartine de pain qui bloque le grille-pain, l’utilisation de produits inflammables à proximité d’une flamme, la cigarette allumée posée dans un cendrier que l’on oublie,……

Que dit la loi ?

La Loi Meslot-Morange rend les détecteurs de fumées obligatoires dans les habitations. Il est important de veiller à acheter le bon détecteur conforme aux normes, gare aux arnaques (voir la page « l’incendie domestique »). C’est souvent pendant la nuit que  les risques sont grands. Les fumées sont très toxiques et asphyxient les occupants endormis. En ce qui concerne l’électricité, la loi oblige juste un diagnostic de l’installation au moment de la vente.

Faîtes très attention avec l’énergie électrique elle est souvent à l’origine des incendies. Un conseil, maintes fois répété, procédez à la vérification et à l’entretien de votre installation par un technicien compétent, 1 fois par an.

Bruno

Protéger son installation électrique contre les risques électriques

Des équipements électriques dangereux sont aujourd’hui vendus et installés en France et en Europe, exposant ainsi toute la famille à des risques d’incendie ou d’électrocution. A savoir, il y a chaque année en France 80 000 incendies domestiques d’origine électrique. C’est pourquoi l’association Promotelec, en collaboration avec l’ASEC (Association Sécurité Électrique et Conformité), rappelle les consignes à suivre pour éviter ces incidents.

-Pour prévenir ces risques, l’installation électrique doit comporter des dispositifs de protection (disjoncteurs et interrupteurs différentiels) afin d’éviter une surintensité ou une fuite de courant sur l’installation électrique.

- Une installation électrique vieillit et la qualité, ainsi que la sécurité, dépendent donc de la seule attention que lui porte l’occupant du logement.

7,3 millions de logements construits avant 1974 ne répondent pas aux règles de sécurité et 300 000 installations se rajoutent à ce chiffre chaque année

-Pour s’assurer de la conformité d’un produit électrique, repérez les marquages CE et NF. Le marquage CE, marquage européen obligatoire, indique que le produit respecte les questions de sécurité, de santé publique et de protection des consommateurs. La norme NF, certification de qualité volontaire, vise à répondre à l’attente globale de qualité des utilisateurs et garantit la fiabilité et la sécurité du matériel.

- Lors de l’achat, soyez vigilant sur les produits à bas prix et notamment sur ceux vendus sur internet ; adressez-vous à des fournisseurs reconnus.

- Lors de travaux, faites toujours appel à des professionnels qualifiés.

Rappel des 6 règles de base de mise en sécurité de son installation électrique :

 1)      Présence d’un appareil général de commande et de protection, facilement accessible

2)      Présence à l’origine de l’installation, d’au moins un dispositif différentiel de sensibilité approprié aux conditions de mise à la terre

3)      Présence sur chaque circuit d’un dispositif de protection contre les surintensités adapté à la section des conducteurs

4)      Présence d’une liaison équipotentielle et respect des règles liées aux zones de sécurité dans les locaux contenant une baignoire ou une douche

5)      Absence de matériels électriques vétustes inadaptés à l’usage ou présentant des risques de contacts directs avec des éléments sous tension

6)      Absence de conducteurs non protégés mécaniquement

 Pour en savoir plus sur ce dossier, rendez-vous sur promotelec.com.

 Preuves à l’appui

multiprise.jpg    prisedecourant.jpg    prisesecurisee.jpg    machinealaver.jpg

luminaires.jpg    interrupteur.jpg    fusibles.jpg    filselectriques.jpg

dominos.jpg    disjoncteur.jpg    appliquemetallique.jpg




regimeusedukan |
Prendre-sa-vie-en-main |
Passion : Sage-Femme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Club du rire de Dammarti...
| Pour mieux vivre ...
| balanceenderoute