• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archives pour octobre 2010

Vidéos, Cas Concrets et Textes

Bonjour à toutes et à tous,

Dans cette rubrique vous trouverez différentes vidéos et films relatifs à  des situations, démontrant que l’incendie est vite arrivé si on ne connaît pas les bons gestes permettant de se sortir d’une situation délicate . D’autres, vous montrerons ce que font d’autres pays dans le domaine de la culture du risque et notamment l’incendie domestique. De même, décrets,  lois ou autres, agrémenterons cette rubrique également.

Ces vidéos et textes s’accompagnent d’un commentaire dit de « point de vue« . A votre tour, vous pouvez aussi commenter ce que vous pensez de ces situations et des démarches engagées par ces pays dans le développement de la culture du risque…….dont certains sont des voisins très proches. Bon visionnage.

Bruno

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Image de prévisualisation YouTube

Ces vidéos prouvent que l’eau et l’huile en feu ne font pas bon ménage. Alors 2 solutions pour éviter ce genre de situation. Soit vous maîtrisez parfaitement la conduite à tenir en pareille situation et là je dis bravo, soit………préférer les nouilles aux frites. 

Bruno

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Cette vidéo montre la conduite à tenir en cas d’incendie sur une friteuse. Ce spot est effectué à la demande du gouvernement Canadien et commenté par une femme qui n’a pas su faire ce qu’il fallait. Cela se passe dans un pays où  la culture du risque fait partie intégrante de la société………toute une éducation.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Cette vidéo montre comment est intégré l’utilité de la pose des détecteurs dans les habitations. Cela se passe de commentaires……….Et la France dans tout ça où en sommes-nous…?? Et bien lisez la suite.

Bruno
Pas d’extincteur dans les habitations:  Après les détecteurs incendie (les D.A.A.F) pourquoi ne pas proposer les extincteurs ? C’est en substance la réflexion et la question écrite que le député des Vosges, François Vannson, avait adressée le 28 juin dernier au gouvernement. La réponse, publiée au J.O le 29 juin dernier, vient de lui parvenir, c’est NON.!! Le Ministère du Logement et de l’Urbanisme y est opposé pour les motifs suivants: « Pour intervenir efficacement sur un début d’incendie, la manipulation d’un extincteur impose le respect de règles de sécurité inhérentes à son utilisation. Or, la majorité des occupants des logements n’est pas formé à l’usage de ce type de matériel. Chaque type d’extincteur correspond à un type de feu et s’utilise différemment (direction du jet et distance par rapport aux flammes) De plus, un extincteur ne constitue un moyen efficace de lutte contre l’incendie que pour des feux naissants. En conséquence, la pose d’un extincteur dans chaque logement ne constitue pas une mesure que le gouvernement souhaite privilégier dans le cadre de la prévention des risques d’incendie dans les bâtiments d’habitation. L’amélioration de la sécurité repose avant tout sur la sensibilisation des personnes aux risques d’incendie« 

Voilà donc la position de la France en matière de culture du risque, il y ‘a encore du boulot à faire..!!!!! Je rappellerai juste que,

  • Si le code du travail était respecté, TOUT LE MONDE saurait se servir d’un extincteur..!!! (voir les textes du code du travail dans la page « ‘incendie en entreprise »)
  • D’autres pays ont mis cet appareil dans les logements et..ça marche,
  • La sensibilisation évoquée dans la réponse n’est pas mise en place (dans les collèges notamment)
  • Que le Ministère du Logement et de L’Urbanisme n’a toujours pas procédé à la modification des textes de sécurité dans l’habitation au regard des normes Européennes.
  • Que c’est nous prendre pour des imbéciles de nous dire de penser à diriger le jet vers les flammes.

Bref, il est déplorable de constater à quel point nos dirigeants sont déconnecté de la réalité.

Bruno

Pour les fêtes de fin d’année, voici la rapidité à laquelle un sapin de Noël prend feu, vidéos en temps réel..!!!!

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Bakdraft et Flashover, quand les fumées brûlent…..DANGER..!!!!

Image de prévisualisation YouTube

Très bon film vidéo réalisé par le SDIS 35 de l’Ile et Vilaine sur le bon comportement à adopter lors d’un incendie domestique.

Image de prévisualisation YouTube

La Cheminée

BIEN SE PROTEGER DU FEU

 

flamme026.gif

L’installation d’un insert doit respecter des normes précises d’installation afin que les matières inflammables environnantes ne prennent pas feu. L’insert dégage des fumées d’une température très supérieure à celle d’une cheminée ouverte.

Manipulez avec précaution la porte de l’insert lorsqu’on ajoute du combustible. Elle peut être très chaude. Eloigner les enfants pour qu’ils ne se brûlent pas les mains.

Avec une cheminée ouverte, se méfier des projections de braises, qui peuvent toucher les personnes ou les tissus qui sont à proximité (consultez l’inflammabilité des canapés dans la page incendie domestique et vous comprendrez) Munissez-vous d’un pare feu.

Evitez les combustibles qui encrassent la cheminée. Les bois résineux ou mouillés produisent beaucoup de résidus, qui se fixent dans les conduits et peuvent prendre feu. L’idéal est d’utiliser des bois séchés pendant 2 à 3 ans. Ne pas jeter dans la cheminée de matière plastique qui dégage des fumées toxiques dans le foyer, ni même s’en servir comme poubelle..!!!.

feudechemineejpg.jpg

Un ramonage annuel avec un hérisson:

Les conduits d’évacuation des cheminées, ouvertes ou équipées d’un insert, doivent être ramonés une fois par an de façon mécanique c’est à dire avec « un hérisson ». Cela permet de retirer les suies, les goudrons et des nids. Et, ainsi, de se préserver des risques d’incendie et des émanations de gaz asphyxiants. Le ramonage par aspiration ou par produits chimiques est insuffisant.

Image de prévisualisation YouTube

La cheminée est très conviviale mais pas sans risque. Gardez ces quelques conseils « au chaud » et vous profiterez des bons moments au coin du feu. Une dernière chose, évitez de laisser la cheminée brûler la nuit……ou au moins munissez-vous d’un détecteur. Bonne soirée.

Bruno

chemine2.jpg

Monoxyde de carbone

Attention au risque d’intoxication au monoxyde de carbone

intoxicationmonoxydedecarbone.jpg

A l’approche de l’hiver et des fêtes de fins d’année voici quelques conseils pour éviter que la fête ne se termine en drame

Le monoxyde de carbone un gaz incolore, inodore mais mortel.

Que provoque-t-il ?

  • Une intoxication subite et aiguë, entraînant des maux de tête, des vertiges, des nausées des pertes de conscience.
  • Une intoxication insidieuse et permanente, qui se manifeste par des maux de tête, des épuisements, des nausées.

intoxco.gif

Les bons réflexes en cas d’intoxication

  • Ouvrir les fenêtres et aérer,
  • Quitter les lieux immédiatement,
  • Appeler les secours (18 pour les pompiers et 15 pour le SAMU)
  • Ne pas réintégrer votre logement sans faire appel à un professionnel qualifié.

Votre habitation doit respirer

Vos aérations sont-elles dégagées ?

Dégagez vos aérations et ne les bouchez en aucun cas. Lorsque vos appareils fonctionnent mais sont privés d’air, ils produisent du monoxyde de carbone. Assurez-vous que votre logement dispose de grilles ou de bouches d’aération pour que l’air circule.

Quelle est la date  du dernier ramonage ?

Faites ramonez  votre conduit de cheminée tous les ans. L’encrassement ou l’obstruction des conduits empêchent l’évacuation des gaz brûlés. Issu de cette mauvaise combustion, le monoxyde de carbone risque de refouler à l’intérieur de votre logement. Les professionnels délivrent des certificats de ramonage.

Vos appareils doivent être entretenus et correctement utilisés

 Quelle est la date du dernier contrôle ? Vos appareils sont-ils en bon état ?

Chaque année, faites  contrôler et entretenir vos appareils de chauffage, chauffe-eau,… par un professionnel qualifié. Un appareil encrassé ou mal réglé produit du monoxyde de carbone lors de son fonctionnement.

Comment utilisez-vous votre chauffage d’appoint ?

Respectez bien les indications du fabricant. Par exemple, pas d’utilisation prolongée des panneaux radiant à gaz, poêle à pétrole,… et n’utilisez jamais votre cuisinière, barbecue, brasero comme chauffage de secours car ce n’est par leur usage initial. La mauvaise combustion du bois, charbon, gaz naturel, gaz butane, propane, fioul, pétrole, essence ou gazole utilisés pour des moteurs (groupe électrogène par exemple) produit du monoxyde de carbone qui doit être évacué.

Vous êtes responsable de votre sécurité

En tant qu’utilisateur, vous êtes responsable de l’usage, de l’entretien et du bon fonctionnement de l’ensemble de votre installation (appareils, raccordement, ventilation,….)

Image de prévisualisation YouTube

Adoptez les bons gestes pour éviter l’asphyxie. Pensez à faire entretenir vos installations techniques et profitez pleinement des fêtes de fins d’année. Rappelez-vous cela n’arrive pas qu’aux autres et munissez-vous des équipements de sécurité évoqués dans les autres articles.

Bruno

MONOXYDE: DETECTEURS DANS LES LYCEES (O.F du 4/02/11)

La région Pays de la Loire veut éviter que ne se reproduise l’intoxication au monoxyde de carbone  survenue le 20 janvier dernier à Laval (53). Ce jour-là, 7 élèves et leur professeur ont été intoxiqués par ce gaz. Sans la présence d’esprit de leur professeur et de l’infirmière, qui a immédiatement alerté les secours, les conséquences de cet empoisonnement auraient pu être dramatiques. La décision a donc été prise d’équiper les ateliers des lycées et des centre de formation d’apprentis où il y a des appareils à gaz. « La loi ne nous y oblige pas » explique le Vice-Président de la Région en charge de l’éducation.  » Nous avons tiré les conclusions de cet incident très sérieux. On ne veut prendre aucun risque » Un détecteur de monoxyde de carbone coûte un cinquantaine d’euros.

Sage précaution que voilà. Il aura fallu attendre l’incident, fort heureusement sans conséquence, pour prendre une décision qui va dans le sens de la sécurité…..un exemple à suivre.

Bruno




regimeusedukan |
Prendre-sa-vie-en-main |
Passion : Sage-Femme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Club du rire de Dammarti...
| Pour mieux vivre ...
| balanceenderoute